C'est confirmé, je suis irrécupérable!


       

        Eh oui, il parait que c'est une maladie grave de passer son temps a traîner sur les blogs de cuisine, a feuilleter les livres de recettes et de baver devant les magnifiques photos des plats, desserts et boissons. On m'a dit que ça se soigne, mais je pense que je ne veux pas être guérie, parce que c'est tellement bon et réconfortant. 
C'est ma thérapie a moi... 

        La vie quotidienne se résume pour beaucoup d'entre nous au fameux "métro, boulot, dodo", ce qui nous fait oublier souvent le plaisir de cuisiner et de déguster un bon petit plat équilibré. On se dit que préparer un bon repas coûte cher et prend trop de temps, donc on renonce avant même d'essayer. C'est dommage, parce que j'ai appris au fil du temps qu'on peut cuisiner rapidement, pas cher...et se régaler tout de même. Alors n'hésitez pas de tenter cet expérience, vous serez surpris du résultat et qui sait...ça pourrait vous plaire.

J'avoue qu'il m'arrive a moi aussi de ne pas avoir envie de cuisiner, parce que je suis tellement fatiguée que je tienne a peine debout en fin de journée... ou parce que j'ai tout simplement la flemme et j'ai juste envie de rester allongé sur le canapé et regarder ce que mangent les autres.



       Je me demande d'où me vient cette attirance pour l'univers culinaire. Ça doit être la faute de ma maman qui a le don de faire de la magie dans sa cuisine. Oui, elle est capable de faire un plat délicieux avec n'importe quoi! Entre les plats typiques de la cuisine polonaise (eh oui, vous savez maintenant d'où je viens) et les plats qu'elle invente en cherchant un peu d'exotisme, chacun trouve son bonheur.

On rigole dans la famille, car quand ma maman fait un gâteau, elle le fait "à l'oeil" (comme tout d'ailleurs), c'est délicieux... mais quand on veut la recette, elle nous dit qu'elle est incapable de nous la donner. Une fois elle a raté son gâteau...et ben, je peux vous dire qu'elle l'a tellement bien raté qu'on lui a demandé de faire ça plus souvent...Voilà de quoi être jaloux! 


       Pendant longtemps j'étais juste une assistante qui préférait passer son temps a bricoler avec papa, que de cuisiner... et puis un jour j'ai du m'y mettre et apprendre seule. Ma première soupe était tellement épaisse qu'une cuillère tenait droit comme un soldat au milieu de la casserole... et je ne parle même pas de goût, parce que avec MON assaisonnement "à l'oeil", c'était une catastrophe... Je ne goûtais pas mes plats. Je me prenais pour une artiste qui met une touche de peinture par ci et par la sur sa toile, sans aucune cohérence. Vous voyez de quoi je parle? Je suis sure que oui.
Quand aux gâteaux, je les ai tous raté à l'époque, parce que l'artiste qui sommeille en moi ne voulait pas suivre les doses exactes des recettes. 

       Après cette période désastreuse, il y a eu un déclic... J'ai réussi mon premier plat! Et je dois remercier pour ça mon papa. Oui, je sais, c'est étonnant, mais c'est lui qui m'a montré comment faire le goulache. 
Depuis, je m'entraîne et il m'arrive même de ne pas rater mes gâteau... enfin, disons, certains de mes gâteaux.



Bref, tout ce bla bla juste pour vous dire que je n'étais pas toujours aussi accroc... 
Rassurant? 
Je ne sais pas, mais je me dis que c'est toujours mieux de collectionner les recettes de cuisine, que les canettes de bière... non?





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une dernière note estivale?

Tarte panna cotta.

Gâteau Yin Yang